Via-ferrata dans les Cévennes et les Grands Causses

Parc national des Cévennes et Parc naturel régional des Grands Causses

Vous cherchez une activité montagne

C’est décidé, vous profiterez de vos vacances dans les gorges du Tarn ou les Cévennes pour faire un peu de sport. Ça tombe bien, dans les gorges du Tarn on trouve aussi de grands plateaux. Il doit y avoir moyen de s’amuser avec toutes ces falaises non ? Réponse : Si ; même beaucoup ! Demandez aux centaines de grimpeurs en escalade pourquoi ils viennent nous rendre visite chaque année. Peut-être pour notre beau sourire, mais pas que !.. Les gorges du Tarn, de la Jonte, de la Dourbie c’est un peu la Mecque de l’escalade. Et qui dit escalade, dit aussi, parfois, quand le territoire est bien organisé, via-ferrata.

 

Via ferrata qu’est-ce que c’est ?

La via-ferrata consiste à escalader une paroi rocheuse en profitant d’un équipement qui facilite l’évolution et qui permet de s’assurer tout le long. Comme en escalade, vous êtes équipé d’un baudrier et d’un casque. La grande différence, comme ce que l’on retrouve dans les parcours acrobatiques en hauteur, c’est qu’ici la sécurité est solidement ancrée dans la roche. En effet, une ligne de vie métallique accompagne tout le parcours et permet d’être assuré en permanence. Deuxième différence entre la via-ferrata et l’escalade, comme son nom l’indique (en italien) la via-ferrata est un chemin de fer. Ce qui signifie que tout le parcours est équipé par des marches ou plutôt des barreaux d’échelle eux aussi solidement scellés à la roche. Pour résumer, faire une via-ferrata consiste à suivre les barreaux métalliques en étant assuré par une ligne de vie en permanence.

 

Les sensations en via-ferrata

En via-ferrata, les sensations font aussi parti du décors ! On retrouve des sensations similaires à l’escalade. Effectivement, la hauteur des falaises – le gaz pour les intimes – vous fait rapidement sentir que vous avez quitté le plancher des vaches ! Vous êtes venu faire du sport ? Ok, on vous propose d’agrémenter tout ça d’un peu de piquant… c’est pas plus mal non ? Ça tombe bien parce-que sur les falaises de la via-ferrata des gorges du Tarn ou de l’Aigoual, on a eu la bonne idée d’installer une grande et belle via-ferrata. C’est avec une vue surplombant les gorges du Tarn.

 

Une approche différente de l’escalade

La Via-ferrata se rapproche beaucoup de l’escalade. Seulement, en via-ferrata, on est plus en sécurité. Toujours accroché, pas besoin de technique particulière ni de connaissance pour s’assurer. La progression le long de la via se fait aussi beaucoup plus facilement qu’en escalade.

 

Pont de singe, népalais, passerelle, tyrolienne…

En via-ferrata, pour le bonheur de tous, des petites surprises agrémentent le parcours. Que ce soit debout ou suspendu, vous pourrez passer d’une falaise à une autre grâce à ces équipements.
La passerelle, vous connaissez. C’est celle qui lâche à un moment dans les films d’action ! Sauf qu’en via-ferrata tout est régulièrement vérifié et les passerelles tiennent !!
Avec le pont de singe et le népalais, c’est un peu plus délicat, mais toujours accessible, restez tranquille. Les marches en bois laissent la place… à simplement un câble ! Heureusement, c’est bien fait, vous avez de quoi vous accrocher pour garder l’équilibre. Oufff ! Donc pont de singe, deux câbles, un pour les pieds, l’autre pour les mains. Népalais, plus facile, un câble pour les pieds et deux pour les mains. Facile !
Enfin, la tyrolienne vous connaissez. Ici, on en profite :

Et pour les enfants, c’est possible ?

La via-ferrata est ouverte aux enfants, la seule limite sera la taille. Minimum 1,35m est raisonnable. Plus petit, ils auraient du mal à attraper les barreaux et l’expérience deviendrait pénible pour tout le monde.
Autrement, pas de soucis. Simplement être un peu habitué à marcher et faire du sport pour tenir la demi-journée.