Canyoning dans les Cévennes

Le canyoning dans les Cévennes, ou comment vivre une nouvelle expérience, comment profiter autrement de notre région… Vous aimez le sport, la montagne, l’eau ?

Bienvenue dans le monde du canyoning !

Nous vous proposons ici une description complète du monde du canyoning. Vous connaîtrez mieux cette activité sportive de montagne. En bref, nous répondrons aux questions les plus fréquentes sur le canyon. Tout tout tout, vous saurez tout sur le… Canyon !

Qu’est-ce que le Canyoning ?

Canyoning : une activité aquatique pratiquée en descendant le cours d’une rivière.

Canyon dérive de l’Espagnol cañón « tube, roseau », mais aussi de calle « route », sentier en latin. Par conséquent, il signifie un chemin étroit. Alors, avec l’anglo-américain, l’écriture deviendra canyon. Par extension, la pratique s’appelle le canyoning, donc canyonisme en français.
Le canyoning est un sport de pleine nature à la croisée de différents sports de plein air et d’eau vive. Par conséquent, on retrouve l’esprit – mais en milieu aquatique – de l’escalade, de la randonnée, de la spéléologie et de la nage. Par ailleurs, le cours d’eau peut avoir un débit faible à important, mais peut également être nul dans le cas du canyon sec.

Le canyon consiste à descendre un cours d’eau :

Cette descente se fait aux endroits où le passage est le plus intéressant : gorges, cascades, gours… Non seulement la progression se fait le long de la rivière, mais aussi nous utilisons les équipements installés ad hoc par les professionnels du canyoning dans les Cévennes.

Si vous souhaitez plus de détails, Wikipedia donne une définition assez précise du canyoning.

Petite histoire du canyoning

La spéléologie en parenté

Le Canyoning ou canyonisme dérive en quelques sortes de la spéléologie. Il s’agit d’une extension de celle-ci. À l’origine, des pêcheurs aventuriers et surtout les spéléologues s’intéressent à de nombreux sites difficilement accessibles.
Édouard- Alfred Martel, dans la deuxième moitié du XIXème siècle, s’intéresse dans les Cévennes aux plateaux déserts (les grands Causses) et leurs gorges (le Tarn, la Jonte, la Dourbie et le Lot).

Les Cévennes comme origine

En premier lieu, c’est à l’abîme Bramabiau qu’il débute sa carrière de spéléologue en 1888. Effectivement, avec ses compagnons il découvre 2 kilomètres de galeries le long du ruisseau du Bonheur.
De plus, il réitère quelques jours plus tard dans la grotte de Dargilan. Vous trouvez donc à quelques kilomètres autour de nous les deux premières expéditions de spéléologie moderne au monde. Rien que ça !

Canyoning dans les Cévennes : de la découverte à la pratique

Ces découvertes de cavités permettent de mieux appréhender le terrain. C’est ensuite, dans les années 1950 à 1980 que la pratique du canyoning se développe. Dans les années 80, la multiplication des sites et les progrès techniques (tant matériels que de la pratique elle-même) démocratisent l’activité. C’est ainsi que le canyonisme – et le canyoning dans les Cévennes – devient un sport reconnu et pratiqué dans les principaux massifs montagneux.

Des sites privilégiés du canyonisme

La nature à sculpté la roche pendant des millions d’années. Les formations géologiques ainsi créées fascinent et émeuvent les premiers explorateurs.
Les sites calcaires des pré alpes, ou gréseux du parc national de Zion aux États-Unis sont parmi les plus verticaux. Des couloirs étroits et très profonds se sont formés. Ailleurs, l’eau taille dans les blocs rocheux des passages sinueux tout aussi surprenants.
Les massifs granitiques sont eux mieux servis en toboggans. Il semblerait que ce soit le cas pour le canyoning dans les Cévennes, sur les contreforts du Mont-Aigoual, avec le Canyon du Tapoul.
Bref, le canyoning gagne ses lettres de noblesses avec le temps et les découvertes.

Faire du canyoning c’est entrer dans un monde où exploration et aventure riment avec émotion et nature.

Rando aqua : canyoning soft en Cévennes

La randonnée aquatique évite les difficultés verticales obligatoires dans le parcours. Pas de cascade, pas de descente en rappel. On profite des toboggans et des belles portions de nage. Si vous avez quand-même envie de sauter, c’est possible en grimpant sur les falaises et blocs rocheux surplombant la rivière.

La pratique du Canyoning dans les Cévennes

Faire du canyoning dans les Cévennes ne s’improvise pas. Il faut connaître le site, avoir de l’expérience en eaux vives, posséder l’équipement adapté et savoir s’en servir… Tout un programme.

Nous détaillons ci-dessous les informations importantes relatives à la pratique du canyoning.

L’environnement privilégié des Cévennes

Le milieu naturel du canyon est évidemment la montagne. Même si nous ne sommes pas ici dans un massif montagneux avec de hauts sommets, on retrouve la déclinaison suffisante pour que l’eau fasse son travail. On est donc en montagne.

Le Canyoning est un sport

Comme toute pratique sportive, la sécurité est prioritaire. Qui plus est pour un sport de montagne ! Votre moniteur est là pour que tout se passe bien. Une fois bien équipé et accompagné, vous pouvez entrer dans l’univers magique du canyon.
Puisqu’il s’agit d’une activité sportive, attendez-vous à fournir quelques efforts. De surcroît, ressentir quelques émotions ! Si c’est ce que vous recherchez, banco ! Contrairement, si ce n’est pas le cas, pas d’inquiétude, vous pouvez profiter du canyoning en mode plus cool : la randonnée aquatique.

Un sport en eau vive

L’eau vive ajoute sa dimension rafraîchissante. Effectivement, en canyoning dans les Cévennes, que ce soit au Canyon du Tapoul ou en randonnée aquatique dans la Dourbie, le courant de la rivière aide à la progression. Se laisser porter par le courant, plutôt sympa… mais quand l’eau chute de la cascade, c’est une autre histoire ! Par exemple ici dans le Tapoul :
Photo rappel cascade

Marcher pour profiter du canyoning dans les Cévennes

En ce qui concerne la marche d’approche, elle est souvent obligatoire. Pour plusieurs raisons, la commune de Rousses (Lozère) a mis en place une navette communale. De cette manière, au canyon du Tapoul, la marche d’approche est très courte. Hormis un petit retour en sous-bois, vous ne craignez pas les ampoules ! Les conditions restent donc assez tranquilles et permettent à tous de participer.

Quelle pratique du canyoning ?

Seul, accompagné ? En autonomie, en petit groupe ? Si vous n’avez pas d’expérience dans la pratique du canyoning, pas d’hésitation, faites vous accompagner. Au fond, vous lanceriez-vous dans une grande voie d’escalade sans expérience ?! Pour cette raison, encore une fois : la sécurité est la priorité.
D’autre part, l’avantage d’une découverte encadrée par un professionnel est d’avoir une mine d’information tout en pratiquant.
En second temps, si vous avez acquis suffisamment de compétences et d’expérience, la descente peut se fait en autonomie. C’est pourquoi nous louons le matériel nécessaire au bureau de Meyrueis.
Passez au bureau ou appelez-nous pour réserver le matériel. Vous pourrez le récupérer directement sur place, au canyon.